mon coming out par ANDELINE

Portrait de Andeline CHARMANTE

Mon coming out c’est produit d’une façon extrême et inattendue pour moi-même et mon épouse à la fin du mois d’août 2020.

Cela correspond au départ de Monique, une amie franco-vietnamienne résidente en Australie âgée de 84 ans. Je la considérais comme une mère et recherchait son affection. Mais voilà cet amour a été de sa part un rejet violent et total. Elle m’a traité de tous les noms.

Suite à cela, tout a basculé. Ma féminité a explosé et depuis il faut qu’elle s’exprime : JE VEUX ETRE FEMME.

Je me suis mise à acheter toutes sortes de lingerie féminine, des jupes ou des robes tendance rétro année 1950 qui me corresponde.

Je suis né à Saint Malo le 15 juillet 1951.

J’ai appris récemment que mes parents voulaient une fille. C’est probablement pour çà que ma mère m’a habillé certes en garçon mais en y ajoutant une note féminine comme des cols claudine sur mes blouses ou me faisant des nœuds rubans à mes habits.

Etant sauvageon selon ma mère j’avais peu de copains. Par contre j’aimais jouer avec ma cousine Jacqueline ou Régine ma petite voisine.

Je me souviens aussi que jeune (6 ans) ma mère m’emmenait à ses essayages chez Annie la couturière. Là j’ai vu ma mère en combinaisons et ses jambes gainées de bas tenus par les jarretelles à ses gaines.

A 12 ans j’ai eu mon premier soutien-gorge balconnet, récupéré à Catherine, une jeune qui était en vacances chez moi.

Par la suite j’ai emprunté des bas et les gaines de ma mère et m’exhibait ainsi dans ma salle de jeux se trouvait dans la cave de notre maison.

En grandissant ma sexualité c’est porté sur des revues de femmes mures portant des porte jarretelles, des corsets, des gaines rétro. Ensuite est venu mon intérêt pour l’univers des travestis, des transsexuels.

L’été 1970 j’ai fait la connaissance de Catherine. Nous nous sommes fréquentés pendant 3 ans et demi sans avoir de rapports, juste quelques caresses sages. Nous sommes mariés le 20 octobre 1973 et sommes parties nous installer dans la banlieue sud de Paris à Chatenay Malabry.

A peine marié mes démons m’ont repris. Pensant bien faire j’ai acheté des sous-vêtements sexy pour mon épouse. Kathy ne les a pratiquement jamais portés puisqu’elle me disait : ce sont les putes qui s’habillent ainsi.

Ayant toujours peur de tomber enceinte nous avons eu peu de rapports. S’il m’arrivait d’éjaculer, bien que portant une capote je retenais mon sperme dans ma main. En plus mon épouse prenait la pilule.

Il m’est arrivé d’aller au bois de Boulogne pour mater les travestis brésiliens.

Avec le temps j’ai fini par emprunter les vêtements de mon épouse.

A la vente de la villa de mon enfance, mon épouse a eu besoin de s’occuper de sa maman. Profilant de cette situation, j’étais seul avec ma mère et un soir j’ai décidé de la provoquer : je me suis habillé en femme. Je portais une robe satin noire longue avec des petites bretelles. Sous celle-ci j’avais un porte jarretelle et des bas noirs. J’avais des chaussures à semelle compensée à haut talon de 15cm.

Contrairement à ce que j’attendais ma mère n’a pas bronché. Bien au contraire elle avait un regard malicieux comme si elle était heureuse de me voir en femme.

J’ai raconté cela lors de mon coming out à mon épouse.

Mais quelle différence avec ma mère. J’ai eu droit à de la colère de sa part.

Voilà c’est ainsi que depuis septembre 2020, chaque jour je porte de la lingerie féminine. Que  je m’habille totalement en femme le plus souvent possible à la maison.

Bien sur ma chérie a beaucoup de mal à me voir ainsi et je la comprends.

Mais aujourd’hui c’est encore plus fort j’ai envie de me maquiller, de me vernir les ongles et je voudrais avoir des cheveux longs mais là je rêve vu mon implantation.

Autre besoin : sortir en femme faire les magasins, aller me promener et être moi : ANDELINE

Commentaires

ETRE SOI MEME

Portrait de GERALDINEBCF149

le maitre mot , a condition de savoir vraiment qui on est !! il y a tellement de cas , nous avons un parcours assez parallele , sauf que j ai pu sauter le pas plus tot que toi , en 2009 apres mon operation de la prostate ( cancer ) des mon reveil je savais et l ai crié a tous , je ne suis plus un homme sans savoir qui ?? puis GERALDINE est "née" impossible de l effacer . et puis comme toi ma maman voulais une fille ,??? mais c'est la difficulté de dire notre moi aux autres qui ne savent pas et donc ne peuvent pas bien comprendre ..Mon fils fait toujours reference a l homosexualité ! alors qu il n y a aucun rapport ( je suis lesbienne , lol ) .VIVRE SA VIE tel devrait etre notre credo ?