Présentation de l'association

L'association Beaumont Continental (ABC) est une association d'entraide et de soutien qui s'adresse à toutes les personnes transidentaires.  Elle a été fondée le 31 mai 1975 par Gaby et Lucie, deux courageuses "pionnières", et le nom "Beaumont" a été emprunté au Chevalier d'Eon de Beaumont, illustre travesti du XVIIIè siècle.

 

Qu'est ce que la transidentité ?

La transidentité résulte d’un décalage vécu entre le sexe physiologique et le genre psychosocial (identité de genre). Elle peut s’affirmer à tout âge et génère le plus souvent un conflit intérieur mais surtout un malaise social, la personne concernée ne pouvant se reconnaître dans les rôles et apparences traditionnellement attribués aux hommes et aux femmes. Ce questionnement identitaire n’est ni un choix, ni une orientation sexuelle, ni une pathologie.

La notion de "transidentité" recouvre des termes tels que "transgenre", "travestisme", "transsexualisme", "MTF", "FTM", "intersexe" etc. Il y a bien des approches possibles pour situer ces termes entre eux, il est même possible de contester le bien-fondé de certains de ces termes et de certaines catégorisations.... cependant, afin de clarifier notre communication nous choisissons, dans le cadre de ce texte, d'utiliser ces termes dans leurs acceptions les plus répandues. Vous pouvez vous référer à notre lexique pour plus de d'explications sur la terminologie utilisée.

Les expressions identitaires qui en résultent peuvent prendre des formes variées et déboucher sur des comportements sociaux divers. Leurs points communs sont l'identification ponctuelle ou permanente au genre contraire à celui assigné à la naissance, et le besoin pour la personne de donner une image d'elle (notamment par le port de vêtements) considérée socialement comme inappropriée pour son sexe.

Ces expressions identitaires couvrent un spectre très large allant des personnes se travestissant ponctuellement (travestisme) jusqu'aux personnes modifiant leur corps (hormones, chirurgie) et vivant "à temps complet" dans le genre opposé à celui de leur naissance.

 

Quelle différence entre "genre" et "sexe" ?

Le sexe est un ensemble de caractéristiques physiques liées à l'appareil de reproduction, et qui détermine à la naissance l'assignation (1) à une catégorie sociale (genre) "calquée" sur l'anatomie : par exemple, un sexe mâle classe un enfant dans la catégorie homme. De là découleront un ensemble de conditionnements sociaux qui cadreront l'enfant dans le rôle que la société lui a assigné en fonction de son sexe.

Vous trouverez sur notre page lexique une vidéo expliquant en termes très simples la différence entre sexe et genre.

Or il se trouve que le développement psychique de l'enfant se fera parfois en inadéquation partielle (2), voire même en contradiction formelle avec le sexe de naissance et le rôle social assigné. La personne concernée se "sentira" ainsi femme donc de genre féminin alors qu'elle est classée homme, avec un sexe mâle, ou homme donc de genre masculin alors qu'elle est classée femme, avec un sexe femelle. On le voit, la finesse de la distinction sexe/genre réside dans la manière dont l'individu se vit par lui-même et dans le regard de l'autre.

(1) Cette assignation est problématique dès la naissance pour les personnes dîtes "intersexes" (anciennement "hermaphrodites") qui, à leur naissance, présentent parfois une ambiguïté apparente des organes sexuels (phénotype). La question centrale pour ces personnes est l'assignation chirurgicale dont elles font l'objet dès les premiers jours de leur vie. En effet, à un moment de leur existence, certaines de ces personnes vont constater que cette assignation précoce ne correspond pas au genre qu'elles ressentent profondément. Ce qui est en débat, c'est de savoir quelle est la bonne attitude de la part de la famille et des médecins à la naissance: des militants "intersexes" demandent qu'aucun geste chirurgical définitif ne soit opéré tant que les personnes ne sont pas en âge de pouvoir choisir en toute conscience, ou même de décider ne pas choisir. Si vous souhaitez entrer en contact avec une personne intersexuée à l'ABC, vous pouvez contacter Malinca.

(2) dans ce cas, la personne ne reniera pas son sexe social, mais éprouvera le besoin d'affirmer ponctuellement une "autre dimension" d'elle-même, notamment à travers la symbolique du vêtement (Travestisme).

 

Quel rapport entre "Orientation sexuelle" et "Identité de genre"?

Derrière "Orientation sexuelle" se cachent des notions bien connues du grand public comme l'hétérosexualité, l'homosexualité et la bisexualité. Or, "Orientation sexuelle" et "Identité de genre" sont des notions différentes: l'orientation sexuelle est la manière dont on vit sa relation à l'autre ("qui m'attire ?"), l'identité de genre la façon dont on se vit soi-même ("qui suis-je ?").  Ces deux notions sont indépendantes et le fait d'être une personne transidentitaire ne prédispose à aucune orientation sexuelle spécifique ni à aucune sexualité particulière. Une MTF peut vivre avec une femme et se revendiquer "lesbienne" ou encore vivre avec un homme et se vivre comme "hétérosexuelle", un FTM peut se revendiquer "gay", etc....

 

Comment respecter une personne transidentitaire? Quel prénom et quel genre utiliser?: 

Respecter une personne transidentitaire, cela passe d'abord par la prise en compte du bon "genre" et du bon prénom: utiliser le genre grammatical qui correspond au genre qu'elle revendique (pronoms, accords, etc...), utiliser le prénom qu'elle s'est choisie. Par exemple on utilisera le masculin pour un FtM (Female to Male) et réciproquement on utilisera le féminin pour une MtF (Male to Female).

En cas de doute, il est bon d'en parler avec la personne au début de la relation. Ce point est d'une grande importance, en effet l'utilisation du genre et du prénom d'état civil peut être vécue par la personne comme la négation de "ce qu'elle est" par son interloculeur et donc comme une violence à son encontre.

 

Pourquoi l'ABC?

L'ABC a pour principe fondamental et intangible d'accueillir toute personne concernée directement ou indirectement par un questionnement ou une pratique transidentitaire, dans le respect des sensibilités individuelles. Chaque personne est considérée dans son intégrité d'être humain et accueillie comme tel, quel que soit son positionnement dans l'expression de son identité de genre. L'ABC attend en retour qu'elle se comporte respectueusement et sans jugement vis à vis des autres membres rencontrés dans le cadre des activités de l'association. L'objectif premier de l'ABC est de créer un lien social entre ses membres et par ce moyen de les aider à trouver des solutions satisfaisantes aux questions découlant de leur transidentité.

L'ABC ne tolère en aucun cas dans son cadre des activités sexuelles ou du prosélytisme pour des opinions politiques, religieuses ou pour une orientation transidentitaire en particulier. L'ABC considère chaque positionnement personnel comme digne de respect et s'interdit tout clivage au sein de la communauté transidentitaire qu'elle représente dans sa globalité.

En conclusion, que vous vous auto-définissiez comme "trans", "transgenre", "travesti-e", transsexuel-le", intersexué(e), etc... vous serez accueilli-e avec la même considération à l'ABC !

"Tu n'es plus seul-e au monde!" pourrait être la devise de l'ABC…

 

Le but principal de notre association étant la création de lien social entre les personnes transidentitaires, notamment par le moyen de l'organisation de rencontres (par exemple des soirées resto). Ces rencontres s'adressent également aux proches (famille, parents, compagnes, compagnons, etc...) avec un objectif d'information et de dédramatisation des situations.

Notre association se propose également de fournir des informations fiables et utiles aux personnes transidentitaires dans les domaines suivants:

  • Apparence (vêtements, maquillage, coiffure, épilation, etc...)
  • Parcours médical (hormones, chirurgie, etc..)
  • Questions juridiques (changement d'état civil, etc..)
  • Si vous souhaitez entrer en contact avec une personne intersexuée à l'ABC, vous pouvez contacter Malinca.

Par ailleurs, l'ABC a participé à l'élaboration du premier numéro des "Cahiers de la Transidentité" édité en collaboration avec le GEST (Groupe d'Etude Sur la Transidentité). Ce premier numéro fait le point sur la prise en compte de la transidentité par les institutions médicales et juridiques françaises. Il comporte aussi tout un volet historique (histoire de la transidentité, histoire des associations trans). On peut le télécharger ICI.