mon long et difficile périple .

bonjour a toute et peut etre a tous .

donc je viens de m inscrire a abc et choisi mon prenom pour cette occasion .De nature peu bavarde , je vien vous livrer le résumé de ma vie ,c est  une premièrre pour moi et aussi un petit peu une libération !  

j ai 52 ans , suis mariée a une épouse que j adorre et qui est tout pour moi ! nous avons 2 enfants de 13 et 20 ans. Nous nous somme mariées il y a 23 ans  et elle a apprit mon problème de dysphorie de genre récement ( ou plus exactement cela lui est tombé sur la tête )

je lui ai menti toute ces années sur ma personnalité , comme a moi d ailleur depuis une bonne quinzaine d années ou j avais des doutes mais ne l assumais pas ! mais jamais sur mes sentiments a son égard comme je l ai dit précédement elle est ma raison de vivre et si je suis encore la aujourd hui c est graca a elle ! C est vers l age de 10 ans environ que j ai commencé a me travestire a la maison dés que j en avait l occasion ( j ai 2 soeurs ) et c est dans ces moments là que je me sentait vraiment en plein accord avec ma personne . pour le reste de ma vie ( normal ...) je me suis construit une carapace solide pour ne rien laissé paraitre a personne sur ma double idendité. ( et celà a plutot bien fonctionné car personne ne l a jamais découvert ) mon adolescence s est passée comme celà avec tout de même de pas mauvais moments dans le genre que la nature m avait donnée a la naissance .A ce moment je pensait être malade mentale ou homosexuelle , voir les deux en même temps ! A l époque internet n existait pas et la télévision ne traitait pas de ces sujets ,et encore moins ma famille . mais je n ai jamais été attiré par les garcons physiquement ce qui contredisait tout de même un peu mes thèses . j ai eu 2 petite copines avant de connaitre mon épouse mais qui ne m ont pas laissée de gros souvenirs , j ai rencontrée mon épouse a 25 ans et j habitait toujours chez ma mèrre . ce fut le grand amour de ma vie et ce qu il m est arrivée de meilleur ! nous nous somme mariées et j ai essayé d entèrré mes vieux démons au fond de moi . celà a fonctionné un petit moment aux début mais ils ont refait surface . puis nous avons eu nos enfants , mais rien n y faisait je machetait des affaires pour me travestires petit a petit et les jetait pensent me débarassé de ce problème une fois pour toute , mais sans succès . puis les moments se sont rapprochés de plus en plus et mon mal être a empirré avec !! 

c est donc a ce moment là que j ai effectuée des recherche sur le net qui c était démocratisé puis dans des reportages a la télévision qui dorénavant traittait bien plus souvent du problème . c est donc a ce moment que j ai apprise qui j était vraiement . j ai mise un moment a l assimillée même si au final j était enfin rassurée ! mais maintenant il fallait l assumée et vivre avec je ne pouvait et ne voulait toujours pas en parlée a mon épouse de peur de la fairre souffrir et de tout cassée ce que l on avait construit pendant toutes ces années! celà me pannique toujours a certains moments .

Les années ont passées toujours de la même manièrre avec des haut et des bas ou j avais des pèriodes noirres dans lesqu elles je m enfermait dans de long silences et des idées de suicide pour en finir une bonne fois pour toutes. mais je n ai jamais sauté le pas en pensant a mon épouse et mes enfants ! 

Et un jour il y a environs 2 ans ce qui devait arrivé a fini par se fairre , je m était travestie a la maison et égarer un bas sous notre lit . mon épouse la retrouvé et ma questionnée . je suis resté évasif , complètement paniquée par les conséquences possibles. mon épouse était abasourdit par celà et se posait forcément les mêmes questions que je m était posée pendant toute ces années, et surtout sur mon éventuelle homosexualité ! j ai tentée de la rasurrée a ce sujet et lui est dit que j aimais juste me travestire . d un commin accord venant de l idée de mon épouse nous avons décidées d aller consultées un sexologue chacun notre tour , mais je ne me suis pas livrée a lui sur toute ma vie réel , donc il en a déduit que mes travestissement était juste des exitations sexuelle . ce qui ma fait mal je doit l avouée mais le principal était que mon épouse soit rassurée sur mon orientation sexuelle , même si a cette occasion j avais essayée d abordée le sujet de la transexualité ce qu elle avait refoullée immédiatement en me disant que l on en étaient tout de même pas a cette situation ce que d ailleur le sexologue lui avait confirmé ! 

donc je n avais plut besoin autant de me cachée pour portée des dessous féminin ce que mon épouse finissait par accepter a petite dose !! je lui en est très reconnaissante et je ne l aurrais jamais imaginée , celà me remplissais de joie !!! mais voilà celà n a durrer que quelques mois car j avait de plus en plus de lingerie féminine et voulait en portée courament de plus en plus et cela la dérangait , et me disait que celà lui faisait peur et ne voyait pas jusqu ou je voulais en venir .celà a eu effet de me replonger dans un gouffre avec mes idées noires et mon mutisme . mon épouse la sentie et ma questionnée présèment pour savoir ce que j avais.

cette fois je lui ai tout racontée de ma vie et de quoi je souffrais vraiement . j étais a nouveau panniquée et elle a pris le ciel sur la tête car elle n avait vraiement rien vue venir une nouvelle fois . une fois qu on soit parlée pendant plusieur semaine , expliquée et elle documentée nous avons repris rendez vous chez une psycologue sexologue spécialisée dans les problèmes de couples!! là je me suis entièrement livrée sur ma vie car plus rien a cachée a mon épouse et forcément elle a vue tout de suite que je souffrais d une dysphorie de genre . 

encore une fois j ai étée surprise par la reaction de mon épouse qui malgrée qu elle soit éffondrée ma comprise et cherche avec moi un moyen de vivre ensemble avec celà ! je l adorre franchement et lui en suis très reconnaissant , elle est vraiement mon rayon de soleil !! 

voilà ou nous en somme rendu actuelement : je ne supporte plus de vivre comme celà et ne me vois absolument pas finir ma vie comme celà.il n y a que mon épouse qui soit au courant et nous ne voulont pas y mêler nos enfants surtout pour le dernier . nous habitons a la campagne dans un village de 1000 habitants ou tout le monde ce connait . je travaille dans un milieux quasiment exclusivement masculin et très machiste voir misogyne ce qui est très difficile pour moi .Plus la famille dont les parents de mon épouse qui sont agés et très fermés Donc impossible de fairre mon coming out sans entrainés d énormes chamboulements dans notre vie .que mon épouse et moi  ne serrais pas prête a effectuées, pour encore un bon moment 

mon ideal serait d aller au bout de fairre ma transition et enfin vivre comme je l aurrais toujours voulut !

mais pour l instant sachant mon age j aurrais voulue avoir de vos avis et si celà vous semble possible d envisager suivre un traitement hormonal sans subir d operations pour l instant ( qui serra encore long ) sans que celà se voit franchement extérieurement je pense a la poitrine notament mais vue mon age et a la base je n ai pas des traits particulièrement féminin : 1.83 m et 87 kg pour vous donnée une idée de moi . celà m aiderrais a me sentir vraiement femme dans l intimité.

je n ai pas de photos de profil , car inexistantes et c était une peur de  mon épouse que j ai fait celà .

je voudrais avoir des adresses de spécialistes si vous en connaissées dans ma région ou pas très éloignée , voir d associations  , centre d epilation définitive abordables , etc ... 

je vous remercie d avoir prise le temps de me lirre , car je me suis vraiement livrée a vous et je sais que le chemin serrat encore long et semé d enbuches !

priscilla 

 

 

 

Commentaires

Bonjour PRISCILLA , Chaque

Portrait de GERALDINEBCF149

Bonjour PRISCILLA , Chaque cas est particulier , avec des nuances enormes entre chacun . je ne suis pas une "trans " mais androgyne juste entre les deux , ce qui me permet au gré d'etre lui ou elle ,de plus en plus elle , mais pour des raisons médicales et personnelles .j'ai appris encore plus tard que toi cet "etat" . Apres bien des questionnements et conseils de specialstes ?? pas de changements possibles . Apres 60 ans de testoterone ma voix etait impossible a changer, la barbe idem trop blanche , la calvitie rebolote , et le changement d identité et pire de sexe impossible en france . Donc echec sur toute la ligne ... Mais j'ai appris a vivre avec , et aujourd'hui le simple faite que l on me dise bonjour madame , sans etre maquillée , ni vetue d une jupe ou autre "artifice" me satisfait deja . Et puis il y a la Famille , les autres . je t'avoue qu il est tres difficile de faire comprendre notre problematique , je crois qu il est plus simple de dire je suis GAY que trans.Alors vit ta vie elle sera toujours plus belle que de se cacher .les autres verront bien ta féminité apparaitre , petit a petit . exemple simple ta coiffure , j'ai des cheveux mi longs et cela suffit souvent a marquer ton "genre" Il y a un site que m'a donné Mynn CONWAY , une americaine tres connu : COGIATY . un examen profond de ton "soi" . un questionnaire de 70 minutes et tu verras qui tu es autrement que par ton ressenti , parfois trompeur . ne sachant pas j'ai longuement hesiter tatonner et puis voila ils m'ont dit a plusieurs reprises que j 'étais Androgyne pas lui ni elle mais parfois les deux parfois rien , a voir  a vivre, bises 

Bonjour Priscillia,

Portrait de AGNESBCF303

Bonjour Priscillia,

Tu t'apprêtes à suivre un chemin qui est loin d'être facile, mais ça tu le sais déjà. Il y a plein de complications et d'obstacles à franchir, que ce soit sur le plan social en général (le simple fait de sortir dans la rue) et sur les plans familial, amical et professionnel. Le mieux est de régler les choses au fur et à mesure qu'elles se présentent, sinon on a l'impression d'attaquer une montagne à la petite cuiller.

Pour répondre à ta question précise, bien sûr qu'à ton âge tu pourrais entamer un traitement hormonal. Personnellement j'ai commencé plus tard. La question se pose au niveau des effets induits par le traitement surtout lorsque l'on vit en couple. C'est ton cas ; tu tiens visiblement à ton épouse, elle tient à toi. Je crois que statistiquement, peu de couples résistent à une réelle transition MtF, avec éventuellement opération à la clé. Mais il y en a aussi qui réussissent, en trouvant des compromis et des limites dans le parcours de transition. Je ne suis pas la mieux placée pour en parler parce que, par chance (si on peut dire) je n'étais plus en couple depuis longtemps déjà lorsque j'ai entamé ma transition.

Reste la question ô combien importante du "passing". Tout dépend si tu veux (au moins dans un premier temps) continuer à vivre ta féminité juste dans le cadre privé. Ensuite, sortir en public c'est plus compliqué. L'épilation du visage est une première étape quasi incontournable. Je n'ai pas saisi de quelle région tu es, aussi je n'ai pas d'adresse à t'indiquer. Il faudrait voir du côté d'un(e) dermatologue. Certain(e)s sont équipés d'un appareil laser qui tourne de cabinet en cabinet, selon un planning pré-établi.

Je ne t'apporte pas de réponses vraiment convainquantes mais c'est difficile de conseiller. Surtout sur un sujet aussi sensible. N'hésite pas à me dire ici si tu veux échanger plus, je t'indiquerai une adresse-mail.

Bon courage à toi.

Agnès.

merci

merci a vous d avoir pris le temp de me lire et me répondre.

en effet le test cogiaty et très instructif sur soit , je l ai réalisée et celà ma classée en personne probablement  transexuel , ce que je pensai et ce que la psycologue que j ai consultée m avait dit aussi .

pour te répondre agnes, je suis vers la région de dijon, après réflexion et discution avec mon épouse je pense débutée un traitement hormonal sans opérations . pour l instant celà resteras de l ordre privée pour des raisons familliales , et là était ma question de savoir si dans ce cas celà était envisageable ( effet sur la poitrine pas très visible ? ) quand a l épilation lazer je voudrais le fairre dés que possible ( financièrement parlant )

pour ce qui est du traitement je ne veux pas passée par l équipe officiel , car trop compliqué dans ce cas (test de vie réel ... )donc je recherche des renseignements sur le parcour privée ,  comment trouvée des médecins , comment fairre une demande d ald (pour avoir un minimum de prise en charge , etc ...

je sais que celà serra très long et compliqué , mais je le veux de tout mon coeur pour enfin me sentir comme je l ai toujours voulut .

bisous a vous toute et merci encore

priscilla

Marre , Marre , Marre

Mais quand es ce que je lirais un commentaire sur la transexualité , transgenre identité , qui ne fassee pas référence comme celui ci dessus aux même sapiternelles gérémiades en forme de souffrance , de quémandance .. Marre de tout ces discours de partout qui exprime la transition identitaire toujours sur un chemin de croix et jamais sur un chemin de joie ... Serais je la seule femme transgenre qui n 'a rien connu et ressenti de toutes ces pseudos souffrances , qui ne se soit jamais plainte de douleur de maux psy  et de je ne sais quoi d'autres de cet ordre là .... Ce genre de commentaire n a pas dautres but que d attirer l attention sur soi pour se faire plaindre et se déculpabiliser de quelque chose qui est tout sauf une dysphorie de genre avérée .... !!! .... Car bon sang de bon sang quand un beau jour mon corps m a entrainé à investir la réalité sous aune apparence féminine ce ne fut que du bonheur , de la force , de la noblesse , j'étais enfin libérée de ma prison aux barreaux invisibles qui inconsciemment empéchait toute liberté et créativité ..... Et au diable tout ceux et celles frères , soeurs , enfants , amis , amante , ex femme , copins , copines et autres connaissances ... ma transition a tout emporter et envoyer baladé sur son passage et ne s'est pas embarrassé de savoir ce que pouvait bien penser qui que ce soit ..... sur ce que j'étais devenue ..... Ma devise était : '' jamais je n aurais besoin de chercher dans le regard des autres l'acceptation et les certitudes de ce que je suis devenue que je trouve chaque instant , chaque matin dans mon propre regard '' ..... La phrase favorite que j ai dite un jour à un sale bonhomme qui me demandait pourquoi j'étais devenue ainsi est ....  '' ... Tu vois  Cette pancarte de couleur rouge , tu la vois de quelle couleur ? rouge ? .. bon OK , et bien quand tu la verras verte comme je la voie alors cela voudra dire que l'on fait partie du même monde et alors là seulement là tu pourras comprendre .... '' .... Marre de toutes ces histoires sans chaleur , sans couleur , sans odeur , et sans bonheur .... Comme je l ai écrite et précisée dans ma requête à destination de la juge pour mon changement complet d'état civil , '' Madame la juge , une fois n est pas coutume vous aller lire une requête en modification de la mention du sexe qui ne s'exprime pas dans la douleur et la quémandance , mais de rajouter c'est la plus belle chose de toute mon existence qui me soit arrivée à 53 ans et c'est aussi cette chose qui m arendue forte pour ne plus craindre aucune réalité '' .... Je terminerais pour dire que les propos que je tiens ici je les tiens de partout dans mon environnement et les gens et surtout les hommes les plus masculins qui soient en arrivent à me confier qu'ils m'envient ..... Trans identité ne doit pas rimer avec quémandicité mais plutot avec gaieté ..... A méditer ... !!!