Féminisation de la voix

Portrait de abcfr
Avertissement: Je me suis inspirée (très librement) d'un texte de Melanie Anne Philips (rédigé en anglais) pour écrire ce guide.

Pour se reporter à l'original: http://heartcorps.com/journeys/voice.htm

Par rapport au texte originel, j'ai essayé de "relativiser" tous les éléments qui semblaient pousser allégrement aux "stéréotypes de genre" résultant notamment de la répartition du pouvoir entre "femmes" et "hommes" et donc du statut de "dominées" des "femmes". C'est toujours une réalité malgré de grandes avancées depuis quelques décennies.... Mais de plus en plus de femme s'affirment et affirment leur autorité, tout cela n'est pas figé et fort heureusement notre société évolue. Et comme dit l'auteure Melanie Anne: "cet article n'a pas pour but de briser les stéréotypes, mais de permettre d'en devenir un. Une fois que vous y serez parvenue, CROYEZ-MOI, vous trouverez DES TAS de raisons de les briser!!!".

Vous devrez donc au bout compte prendre un peu de recul par rapport à ces "stéréotypes" pour "parler" et communiquer tout en restant "vous même". Et avec la pratique "en live" vous constaterez que "la voix", c'est important certe (surtout au téléphone...), mais qu'on ne doit pas s'en faire "une montagne" pour autant. Avec un peu de temps et surtout de pratique vous arriverez à bien poser votre voix tout en gardant une minimum de confort (il ne s'agit pas de souffrir le martyre...) et tout restant "vous-même" et surtout sûre de vous-même.

Des données importantes sur les effets (ou l'absence d'effets) des traitements hormonaux:

  • Les traitements hormonaux à base de testostérone font "muer" la voix chez les personnes FtM (Female to Male). la "masculinisation" de la voix se fait donc assez naturellement,
  • Pour les MtF "adultes", la voix a déjà "mué" et les traitements hormonaux (oestrogènes) n'ont aucune influence sur la voix... celles qui envisagent un traitement hormonal n'ont donc rien à espérer de ce côté là (sauf pour celles qui ont commencé très jeune.. avant la mue de la voix).

J'ai ajouté un chapitre sur les chirurgies vocales, mais surtout pour information. Pour l'instant les résultats que j'ai pu constater sur certaines copines qui ont y ont eu recours ne m'ont pas semblés convaincants !!

 

 

Vous avez tout fait pour améliorer votre apparence physique... et pourtant vous pensez que votre voix va inévitablement vous trahir !

Si telle est votre préoccupation c'est que vous envisagez probablement de vivre "en femme" à temps complet. Mais ne vous affolez pas, il y a des solutions ! Dans ce guide vous trouverez des conseils et des méthodes simples pour améliorer votre voix en vous exerçant traquillement chez vous. Vous pourrez aussi consulter un(e) orthophoniste si vous en trouvez un(e) qui est compétent(e) dans la ré-éducation vocale des "trans" dans votre région. Se renseigner auprès des réseaux trans (associations, forums, etc...).

Quels sont les grands principes de cette rééducation de la voix ? Qu'est-ce qui différencie une voix dîte "d'homme" d'une voix dîte "de femme" ?

Pour faire le tour de la question, il y a sept rubriques à examiner: Hauteur, Résonance, Dynamique, Énonciation, Vocabulaire, Grammaire, et Langage Corporel.

HAUTEUR: De nombreuses personnes pensent que la première différence entre les voix d'homme et de femme est la hauteur (grave/aigu). En musique, la tessiture est l'ensemble continu (l'échelle) des notes qui peuvent être émises par une voix de façon homogène : même volume, même qualité de timbre. Or, on constate en pratique que la tessiture moyenne des "hommes" et la tessiture moyenne des "femmes" ont une assez large zone de recouvrement (voir schéma ci-après). Donc les voix "d'hommes" et les voix "de femmes" ont une grande partie de leur "spectre" qui est commun. Ce qui veut dire qu'il est inutile, voire nuisible, pour une trans "MtF" de chercher à tout prix à placer sa voix dans les notes très aigues.

 

 

 

RESONANCE: La Résonance est le vrai secret de cette méthode. C'est la modulation de votre voix, qu'elle qu'en soit la hauteur. C'est comme une enveloppe de la voix, qui en prend la hauteur et lui assigne son timbre. Au chapitre suivant, nous décrirons un exercice simple à la portée de toutes pour trouver cette position spéciale de la voix et développer une véritable résonance FEMININE.

DYNAMIQUE: La dynamique donne la différence entre les sons les plus aigus et les plus graves qu'une personne utilise en parlant. Les hommes ont une dynamique très étroite , même s'ils sont capables de l'étendre. C'est simplement une question d'entraînement, et pas de physiologie. Au contraire, les femmes utilisent une dynamique plus large, qui donne à leurs voix plus d'effet que le simple "monocorde".

ENONCIATION: L'Énonciation est la façon dont vous prononcez les mots. Comme on peut parler tel ou tel dialecte, il y a un dialecte féminin lié notamment aux rôles assignés aux femmes dans notre culture. Nous décrirons un moyen de développer une énonciation "culturellement" féminine.

VOCABULAIRE: Oui, dans chaque culture, il y a des mots masculins et d'autres féminins. Dans notre culture, certains mots sont presque exclusivement réservés aux hommes et d'autres aux femmes. Nous évoquerons aussi ce point.

GRAMMAIRE: Être homme ou femme, cela est lié avec la répartition du pouvoir. Quand on utilise les mots pour faire des phrases, l'ORDRE des mots détermine la position sociale du locuteur.

LANGAGE CORPOREL: Le langage corporel est la façon dont vous bougez pendant que vous parlez. En fait, cela a une influence sur la façon dont sonne la voix. En utilisant le langage corporel approprié pendant que vous parlez, vous pouvez améliorer la féminité de votre voix, même au téléphone !